Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le point sur les récentes décisions de l''Etat

17 décembre 2013, 10:27am Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

Dans un précédent message je vous avais informé de l'arrêt définitif de 2 grands projets inutiles d'infrastructure de transport :

  1. l'Autoroute A48 entre Ambérieu et Bourgoin-Jallieu (en fait Coiranne à l'Est de BJ)
  2. la LGV/TGV Lyon-Turin

Pour ce dernier projet, plusieurs d'entre vous m'ont étonnamment fait savoir qu'il n'en était rien !
Et pourtant, l'information est vraie.
Vous trouverez en attaché copie de la page n°3 Région du Dauphiné Libéré du jeudi 12 décembre 2013.
Les journalistes ont mis un peu de temps mais sont arrivés à la même conclusion.

Cependant, je constate une grande confusion pour beaucoup (parfois bien entretenue !)
Ce qui est officiellement appelé Nouvelle Liaison Ferroviaire Lyon-Turin (NLFLT) comprenait deux lignes ferroviaires :

  1. la LGV/TGV : projet qui existe depuis le Schéma Directeur des LGV/TGV du décret du 1er avril 1992
    • elle reliait Lyon Saint-Exupéry à Chambéry. En fait :
      • dans un premier temps à Montmelian au Sud de Chambéry
      • puis au début des années 2000, à la gare de Chambéry via un tunnel sous L'Epine
  2. depuis le début des années 2000, existence d'un projet d'une nouvelle ligne essentiellement pour le fret ferroviaire entre Grenay (raccordement sur le Contournement Ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise - CFAL - partie Nord) et le tunnel de base sous les Alpes via les tunnels sous Chartreuse, Belledonne et Glandon.

Ce qui est fini est le projet 1 : la LGV/TGV.

L'Enquête publique du 1er trimestre 2012 et la DUP du 23 août 2013 concerne deux phases de la NLFLT comprenant :

  1. la voie dédiée au Fret ferroviaire mais :
    • en double voie entre le CFAL et Avressieux (73, Avant-pays Savoyard)
    • en voie unique entre Avressieux et le tunnel de base (avec tunnels Chartreuse, Belledonne et Glandon)
  2. un barreau dédié voyageur :
    • en double voie entre Avressieux et la gare de Chambéry via le tunnel sous L'Epine

La phase 1 : comprend la ligne 1 mais seulement jusqu'à Avressieux + le barreau 2

  • en clair : pas de fret ferroviaire

La phase 2 : voie unique dédiée fret ferroviaire entre Avressieux et le tunnel de base

  • nous savons que les tunnels sous Belledonne et Glandon seraient reportés
  • en clair : gestion dégradée du fret ferroviaire via la nouvelle ligne
  • l'essentiel fret ferroviaire restera sur la ligne existante Ambérieu - Modane via Culoz

nota : dans le dossier d'EUP, il y avait les 4 phases de la NLFLT décrites dont la phase 4 qui était la LGV/TGV.

C'est cette DUP qui fait l'objet de recours en Conseil d’État par FNE et la FRAPNA mais aussi par les partenaires comme la Coordination des opposants au Lyon-Turin, un regroupement de communes, ....

Selon le rapport "Duron" de la Commission 21, ces phases 1 et de 2 de la NLFLT (ainsi que le CFAL) sont pour au delà de 2030.

Or nous disons à FNE/Frapna (comme nos partenaires) que "Tout de suite et maintenant" l'équivalent de 2000 PL par jour peuvent être mis sur les trains de fret ferroviaire (dont ferroutage) circulant sur la voie existante entre Ambérieu et Turin via Modane puisque cette voie vient d'être modernisée avec des financements Européens (gabarit GB1 et exploitation ERTMS programmée) dans le cadre du Corridor 6 (ex D) : voir https://www.railfreightcorridor6.eu/RFC6/web.nsf/Pub/index.html et http://www.corridord.eu/

Selon une étude Européenne de 2006, cette ligne historique modernisée peut faire circuler 19 millions de tonnes de marchandise par an alors qu'il y en a 3,6 millions actuellement.

On attend 2030, 2040 ???? ou on le fait "Tout de suite maintenant" ?
Reste la question de la plateforme de chargement/déchargement des remorques (type Aiton) qui ne peut être sur Grenay pour cause d'impossibilité d'utiliser l'autre ligne historique en Y Lyon <=> Grenoble/Chambéry (pas au GB1, voie unique très dégradée entre SAG et Chambéry, passage difficile dans Grenoble, ....) : elle doit être proche d'Ambérieu.
De plus Ambérieu est à la jonction des Corridors Européens 2 et 6

(merci Jean Paul Lhuillier)