Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

communiqué de presse de la coordination

15 février 2013, 16:11pm Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le 7 février 2013.

Baisse du trafic Poids Lourds de 8,33 % au Fréjus et Mont-Blanc en janvier.

L'année 2012 a confirmé la baisse des trafics poids lourds aux deux passages Nord Alpins, ramenant leur nombre à un niveau inférieur à celui constaté en 1988.

Les comptages pour le mois de janvier sont maintenant disponibles et affichent une nouvelle baisse par rapport à ceux de janvier 2012.

 Au Fréjus on en décompte cette année 55.950 soit 1.226 camions de moins qu'en 2012.

 Au Mont-Blanc on en décompte cette année 45.945 soit 114 camions de moins qu'en 2012.

C'est donc une nouvelle baisse de 1,30 % en janvier 2013 par rapport à janvier 2012.

Les faits et les chiffres s'entêtent à contredire les « modèles mathématiques » et « méthodologies » du fondamentalisme pro Lyon-Turin qui prévoyaient de 5.000 à 7.000 camions par jour alors qu'on en décompte en janvier 3.287 par jour.

S'il existe bien un facteur conjoncturel lié à la crise, il n'en reste pas moins que les prévisions fantaisistes établies depuis plus de 20 ans se sont révélées fausses bien avant la crise de 2008.

Le nouveau gouvernement qui a refusé l'évaluation du projet Lyon Turin malgré les demandes et démonstrations répétées de la Cour des Comptes, prend une lourde responsabilité en engageant les fonds publics dans un projet qui ne conduira qu'à l'augmentation des déficits publics contre lesquels il prétend lutter.

L'inutilité publique de ce projet est chaque jour plus patente, l'intégrisme de ses promoteurs et lobbyistes est de plus en plus largement dénoncé à droite comme à gauche.

Plutôt que de grandes déclarations pour dans 30 ans, le nouveau gouvernement doit, dès maintenant, prendre les mesures pour que les marchandises qui circulent sur la route, soient transportées par les trains de marchandises sur la ligne existante qui n'est utilisée qu'à moins de 20 % de sa capacité.

Refuser de le faire immédiatement, c'est prendre la responsabilité des problèmes de santé publique consécutifs à la pollution des vallées et notamment en Maurienne où sont reportés les camions les plus polluants.

La Coordination des opposants au Lyon Turin exige :

 l'utilisation des lignes existantes dès maintenant pour le transport des marchandises, réduisant l'exposition des populations à la pollution , - la couverture des voies pour diminuer les nuisances subies par les riverains,

 - le doublement de la ligne Saint André le Gaz – Chambéry comme le réclame également Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF,

 l'interdiction des poids lourds à vide ou peu chargés aux passages transfrontaliers alpins et l'utilisation de l'existant pour le groupage et dégroupage des marchandises,

 la création de transports collectifs de proximité priorité absolue dans les alpes

 l'arrêt immédiat des travaux de creusement réalisés en violation des accords sur le financement,

 les explications sur les sommes prêtées par LTF et celles dépensées sans contrepartie.