Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

communiqué de presse du 10 décembre 2012

10 décembre 2012, 10:40am Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le 10 décembre 2012.

Les Députés Européens alertés par les opposants Français et Italiens au

Lyon-Turin.

Les opposants ont adressé un courrier aux 750 députés européens relatant

les atteintes aux libertés de déplacement sur le territoire français les

1er et 3 décembre à l'encontre des opposants qui se réunissaient pour

débattre et contester le projet de Lyon Turin.

Dans cette affaire, c'est la précipitation qui l'emporte devant une

opposition chaque fois plus informée et objectivement soutenue par la

Cour des Comptes.

Les opposants informent les parlementaires européens en indiquant

notamment :

pour le 1er décembre : « Au cours de ces contrôles des téléphones ont

été confisqués par les forces de police sans pour autant que le cadre

procédural de l'arrestation n'ait été signifié aux passagers. »

« En tout état de cause, il apparaît que lors de cette première

interpellation, la Convention Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) et

ses dispositions en matière de liberté de déplacement pour les

personnes, ont été violées. »

Pour le 3 décembre : « Les forces de police ont alors empêché les

piétons de se disperser et de quitter la place, prétextant que les

autocars devaient d'abord quitter la place et les piétons rester sur la

place. »

« Les organisateurs ont tenté de proposer la dispersion par petits

groupes pour les piétons y compris au travers des différentes sorties,

le Préfet a été appelé à plusieurs reprises par Monsieur Noël Communod,

mais rien n'y a fait, les forces de l'ordre ont obstinément refusé de

laisser les opposants se disperser dans le calme. »

Maintenant, le gouvernement vient d'annoncer qu'il souhaitait engager le

percement du tunnel de base alors que le financement est loin d'être

acquis et que l'Europe a demandé à la France et l'Italie une

augmentation de leurs contributions.

Une nouvelle fois, dans la précipitation, contre l'avis de la Cour des

Comptes et sans concertation, les gouvernements tentent d'imposer aux

populations un projet inutile et insoutenable.

Les voies existantes permettent dès aujourd'hui de transporter les

marchandises d'au moins un million de camions mais, pour cela le

gouvernement ne se précipite pas !

Coordination contre le projet Lyon Turin fret voyageur

communiqué de presse du 10 décembre 2012