Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de presse Les ConseilsGénéraux donnent les chiffres qui invalident le projet Lyon Turin

1 août 2012, 15:15pm Publié par La coordination contre le Lyon Turin

Communiqué de Presse Lyon Turin

Signataires:

Coordination contre le projet Lyon Turin fret voyageur, Collectifs et associations Belledonne Ouest, Avressieux,Chimilin, NO TAV Savoie NO TAV 69, Motte Servolex, Non Merci, vivre Cognin autrement, Chimilin, MRS, CADS, ADEC, Vivre à Verel...

(associations, collectifs et élus, de Lyon à la Maurienne, opposés au projet)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le 24 juillet 2012

Alors que toutes les prévisions justifiant le Lyon Turin tenaient pour acquises des augmentations permanentes du nombre des camions traversant les tunnels franco-italiens, les bilans routiers de l'année 2011 que viennent de publier les Conseils Généraux de Savoie et de Haute-Savoie montrent l'absence d'augmentation significative du trafic poids lourds dans les deux départements.

Ils confirment une nouvelle fois la forte croissance du trafic voitures dans les deux départements. Dans la traversée de Chambéry (tunnel des monts) on dénombre 738 395 voitures de plus qu'en 2010 avec 84.133 voitures par jour contre 82.110 en 2010. A Annecy ce sont 95.918 voitures qui circulent chaque jour.

Le trafic poids lourds franco-italien sous les tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus est de 3.768 PL par jour (1 375 320 par an) ce qui correspond au niveau de l'année 1992.

Le nombre annuel de poids lourds qui circulaient sous les deux tunnels en 1987 était de 950 825, soit 425 000 de moins qu'en 2011.

Les centaines de millions investies dans la mise au gabarit des voies existantes, associées à la baisse du fret marchandises traditionnel sur ces voies permettent de transférer dès maintenant ces 425.000 camions et dépasser dès aujourd'hui l'objectif du Grenelle de l'environnement (retour à la situation de 1990), pour les camions en revenant au niveau de 1987.

A l'inverse, la situation du transport par voiture ne cesse de se dégrader avec des augmentations de mille à deux milles voitures par jour aux différents points de comptages.

Ainsi alors que le transport transfrontalier peut atteindre sans difficulté l'objectif Grenelle, l'absence de prise en compte de l'explosion du nombre de voitures dans les deux départements nous éloigne de ces objectifs.

Les investissements massifs sur le réseau existant et sur des transports en commun fréquents sont urgents face à une situation qui se dégrade de façon régulière, voire explosive, depuis plus de dix ans.

Rappelons que 90% des émissions polluantes en moyenne proviennent dans nos départements, des automobiles et poids lourds de desserte régionale, contre 10% pour le trafic poids lourds franco-italien.

Si l'amélioration environnementale et routière est la véritable préoccupation, il faut investir sur l'amélioration des voies existantes en matière de risque et de nuisances pour les riverains et sur la diminution des vitesses limites.

La mise en place de transports collectifs fréquents et autres modes différents de la « voiture solo » permettront aux habitants de Savoie et Haute-Savoie de se déplacer sans être contraints d'utiliser leur voiture. C’est uniquement ainsi qu’on pourra atteindre l'objectif du Grenelle Environnement.

Le Lyon Turin ne répond :

ni aux exigences du Grenelle de l'environnement

ni aux problèmes de pollution de nos vallées