Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

en Savoie, unanimité du monde agricole contre le Lyon Turin

12 juin 2013, 18:33pm Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

Unanimité du monde agricole contre le Lyon-Turin

Appel à refuser la ratification de l'accord franco-italien

Le monde agricole lance un appel aux parlementaires.

Les agriculteurs unanimes signataires, Chambre de l'agriculture de Savoie Mont-Blanc, FDSEA des Savoie, MJA 73, Confédération Paysanne Rhône Alpes, Coordination Rurale des Savoies, Confédération Paysanne de Savoie,rappellent tout d'abord que :

« La nécessité de report vers le rail pour limiter les transports routiers dans les Alpes est urgente et immédiate : les lignes existantes y répondent dès aujourd'hui. »

Ils rappellent également :

« Des trafics bien inférieurs à toutes les prévisions établies depuis 20 ans et encore aujourd'hui.

Des prévisions erronées pour justifier l'augmentation de la dette publique.

La ligne existante modernisée aux normes ERTMS et GB1 est suffisante pour les trafics observés.

Des coûts non maîtrisés et des prévisions financières sous évaluées et incomplètes.

Des instances et personnalités importantes font les mêmes constats.

Les priorités environnementales ne sont pas traitées et ne pourront plus l'être après cet investissement colossal. »

Les agriculteurs unanimes concluent avec bon sens :

« Refuser de ratifier l'accord du 30 janvier 2012 c'est, sans renoncer à l’avenir,

  • permettre d'orienter en urgence les budgets vers les priorités des axes Nord/Sud et Méditerranéen,

  • préserver les deniers publics et ne pas alourdir la dette publique,

  • permettre l'émergence des nouvelles technologies dans le fret ferroviaire,

  • permettre le lancement des travaux nécessaires sur les lignes existantes, doublements, couvertures... avec de réels emplois et amélioration des transports collectifs à la clé,

  • permettre la relance de l'activité de construction navale pour l'autoroute de la mer,

  • préserver 1.500 Ha de terres agricoles et les ressources hydrologiques des Alpes,

  • ne pas hypothéquer l'avenir.

Dans le même temps il faut exiger les mesures concrètes pour le report dès 2013 du trafic transfrontalier Alpin sur les infrastructures existantes en tenant compte des nombreuses propositions qui existent. »

L'arrêt immédiat de ce projet est une absolue nécessité et une mesure de bon sens.

Pour autant, elle n'hypothèque en rien l'avenir.