Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lyon Turin...le projet alternatif

26 avril 2013, 13:41pm Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

Après la décision de Dominique Dord de rejoindre les opposants, il est temps de découvrir dans les détails le projet des opposants concernant l'alternative au Lyon Turin.

Voulu par le Grenelle de l'environnement et acté par décret du 3 août 2009, (lien) lequel prévoit de remplacer un projet en cours par son alternative si celle ci répond aux mêmes exigences et coûte moins cher, les opposants veulent sortir par le haut de cet imbroglio, et proposent un projet innovant qui permettra de relier Lyon à Turin, à moindre coût, en valorisant les transports régionaux, et en permettant un réel report du fret de la route vers le rail.

S'inspirant de ce qui s'est réalisé en Autriche, ils proposent de transformer la ligne historique, d'Ambérieu à la Maurienne, et de Lyon à Chambéry.

Cette technologie sophistiquée ne consiste pas seulement à "couvrir les voies", mais à supprimer la quasi totalité des nuisances de la ligne historique.

Michel Martin, un ingénieur savoyard, spécialisé en infrastructures ferroviaires, a déjà réalisé une étude entre Ambérieu et Modane, démontrant que c'était possible, et les opposants s'emploient à trouver un financement pour l'étude complémentaire entre Lyon et Chambéry.lien

Pour le fret, la solution préconisée par les opposants ne consiste pas seulement à mettre en oeuvre une "motorisation indépendante" de chaque wagon, mais surtout à utiliser la technologie R-Shift-R, seule capable à ce jour à permettre un chargement/déchargement du fret en moins de 6 minutes pour une rame entière, et de franchir des pentes de plus de 3%, justifiant ainsi la modernisation du tunnel historique ferroviaire de Fréjus. vidéo

Cette technologie permettrait de prendre des parts de marché à la route, sans l'aide de subventions, mais seulement parce qu'elle sera plus fiable et moins chère que la route.

Elle a obtenu le premier prix au niveau européen, en matière d'avenir dans le domaine du transport ferroviaire. lien

Le projet alternatif permettra aussi d'économiser quelques dizaines de milliards d'euros, tout en répondant à la demande des populations qui préfèrent, par une large majorité, le développement des TER à celui des LGV, et d'utiliser en matière de fret la voie historique largement sous utilisée. (18% de ses capacités).

Olivier Cabanel, co-président de la Coordination Ain Dauphiné Savoie face au projet Lyon Turin.