Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

demande de LTF rejetée

11 juillet 2014, 17:21pm Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

Le Tribunal de Chambéry devant lequel comparaissait ce matin Daniel IBANEZ a rejeté la demande de Lyon Turin Ferroviaire qui l'avait fait citer pour injure.

Daniel IBANEZ avait contesté les propos qui lui ont été attribués par un journal local.

Ce procès est à l'évidence une instrumentalisation de la justice pour faire taire des opposants qui démontrent l'inutilité d'un projet et l'immense gâchis financier.

Ces procès ne peuvent remplacer le débat public qui a été confisqué depuis tant d'années. Après les rapports sur l'état déplorable du réseau ferré français, on ne peut que regretter que l'argent public soit dilapidé pour un projet que rien ne peut plus justifier :

- les trafics sont en baisse depuis 1994,

- la ligne ferroviaire existante permet de transporter dès aujourd'hui au moins 80 % des marchandises qui circulent entre la France et l'Italie,

- ne pas l'utiliser aujourd'hui, conduit à la mise en danger de la vie des riverains comme l'a confirmé l'OMS.

Les opposants ne peuvent que condamner les poursuites judiciaires de LTF pour imposer ce projet inutile.

- Les opposants exigent l'utilisation de la ligne ferroviaire existante qui a été rénovée, mise au gabarit GB1 et qui n'est utilisée qu'à 17 % de sa capacité.

- Ils demandent la mise en service de la gare de report modal à Ambérieu comme prévu par RFF et RFI.

- Ils demandent que soient engagés les travaux de doublement des voies ferrées pour Chambéry et Annecy qui sont encore desservies par des voies uniques.

- Il demandent également la mise en sécurité du réseau ferré national qui depuis de longues années n'a pas été suffisamment maintenu et entretenu comme le révélait déjà l'audit remis en 2005.

- Ils demandent que l'on cesse de dilapider les deniers publics alors que le gouvernement cherche 50 milliards dans les poches des contribuables.

Les opposants continueront à dénoncer les conflits d'intérêts, les irrégularités, l'absence d'utilité publique et toutes les autres turpitudes de ce dossier.

Combien d'écoles, combien d'hôpitaux ou de services publics sont ou seront supprimés pour financer le Lyon-Turin ? Combien de temps faudra-t-il attendre pour que les marchandises circulent enfin sur les trains ?