Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

communiqué de presse 4 décembre 2012

5 décembre 2012, 20:30pm Publié par La coordination des Opposants au Lyon Turin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le 4 décembre 2012.

Sommet Franco-Italien

Récit d'une parodie démocratique et d'une journée de provocation

Samedi 1er décembre, 15 opposants italiens venus pour participer à l'avant sommet organisé par la Coordination des opposants au Lyon Turin, ont été arrêtés par la police française sans que la nature de la procédure judiciaire appliquée ne soit définie.

Pour parer à une nouvelle intimidation à l'encontre des passagers de douze autobus souhaitant se rendre au rassemblement organisé place des Brotteaux à Lyon, des élus ont dû être présents au Fréjus dès 7 heures le matin.

Une nouvelle fois des contrôles ont été opérés par la police et les autobus ont été bloqués, pour empêcher les opposants italiens de participer au rassemblement autorisé par la préfecture.

Les autobus n'ont pu arriver qu'à 15 heures après de nombreuses interventions de la police pour les stopper tout au long du trajet.

C'est dans ces conditions que les opposants présents place des Brotteaux, qui devaient être reçus lors du sommet franco-italien, ont décidé de ne pas participer à cette parodie démocratique en refusant de se rendre en délégation au sommet présidentiel.

En effet, depuis plusieurs mois, les opposants ont demandé, sans succès, des entrevues avec les différents ministères en leur adressant les éléments et les conclusions qui sont les mêmes que celles de la Cour des Comptes. Les Lobbyistes étant reçus, eux, dans tous les ministères.

Tous les accès de la place des Brotteaux ont été fermés par des clôtures métalliques et une armée de policiers, qui bien que le rassemblement se soit déroulé sans heurt ni violence, ont obstinément refusé que les participants se dispersent et puissent sortir de la place.

Cette méthode est la même que celle qui a déjà été utilisée place Bellecour en octobre 2010 à Lyon, pour justifier des interpellations alors que l'ordre public n'a pas été troublé et que le rassemblement s'est déroulé dans de bonnes conditions.

La presse présente a pu constater que l'obstination de la police n'avait pour but que de faire monter la tension pour tenter de discréditer un mouvement légitime.

Dans le même temps Messieurs Hollande et Monti se sont contentés de signer une déclaration commune bien éloignée des engagements demandés par les lobbyistes du Lyon Turin.

Une nouvelle fois l'ensemble de l'opposition franco-italienne,des plus jeunes aux plus âgés, a montré son calme et sa détermination, en refusant la parodie démocratique et en ne cédant pas à la tension consécutive à la violation du droit des personnes à pouvoir circuler librement.

La coordination des opposants au Lyon-TURIN considère que ces atteintes comme celles constatées samedi matin, constituent des violations de la Convention Européenne des droits de l'homme qui garantit la libre circulation des personnes.

Coordination contre le projet Lyon Turin fret voyageur

communiqué de presse 4 décembre 2012
communiqué de presse 4 décembre 2012